QUE DU BONHEUR


 
AccueilAnnuairesCalendrierGalerieFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion
+++++ Désormais, solidari chti est un forum ouvert à toutes et à tous. La nouvelle barre d'outils solidarichti est arrivée , soutenez le forum. Votre participation est bienvenue et pour bien suivre votre forum, il y a avantage de vous inscrire : Vous obtiendrez un réel suivis des nouveautés. Toujours gratuitement. N'hésitez pas. +++++

Partagez | 
 

 Trelon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
audomar62
Admin
Admin


Age : 69

MessageSujet: Trelon   Ven 19 Nov - 14:59

Trélon est une commune française, située dans le département du Nord et la région Nord-Pas-de-Calais.



Géographie

Trélon se situe dans le sud-est du département du Nord (Hainaut) en plein cœur du Parc naturel régional de l'Avesnois. L'Avesnois est connu pour ses prairies, son bocage et son relief un peu vallonné dans sa partie sud-est
(début des contreforts des Ardennes),
dite "petite Suisse du Nord".

En fait, Trélon fait partie administrativement de l'Avesnois, géologiquement des Ardennes,
historiquement du Hainaut et ses paysages rappellent la Thiérache.

La commune se trouve à 110 km de Lille (Préfecture du Nord), Bruxelles (Belgique) ou Reims (Marne),
à 50 km de Valenciennes, Mons (B), 45 km de Charleroi (B), à 15 km d'Avesnes-sur-Helpe (Sous-Préfecture)
et 5 km de Fourmies.

La Commune est bordée par les villages suivants : Fourmies, Glageon, Ohain.
La Belgique se trouve à 8 km, le Département de l'Aisne à 10 km.

Communes limitrophes de Trélon
Liessies
Willies Eppe-Sauvage
Moustier-en-Fagne
Sains-du-Nord
Wallers-en-Fagne
Glageon
Fourmies
Ohain
Anor

Environnement.

Trélon est fortement lié à sa forêt, qui pourrait être l'un des restes de l'ancienne Haye d'Avesnes.

La forêt de Trélon qui semble avoir évolué depuis le haut-Moyen Âge sous l'action des sylviculteurs
qui y ont probablement favorisé le chêne.

Le naturaliste J. Macquart disait d'elle en 1851 qu'elle est à cette époque couverte de Chênes alors ajoute-t-il que
« d'après la tradition locale , l'était autrefois de Hêtres,
ce qui paraît être confirmé par le nom de "faijne", donné à toutes les forêts dans cette partie de la France,
et qui dérive évidemment du nom de fau, fuyard, fagus, de cet arbre ».

Histoire :

C'est une localité sans doute très ancienne car on y a retrouvé des tuiles,
des débris d'origine romaine et des médailles d'Auguste et de Domitien.

843 : Avec le Traité de Verdun, le partage de l'empire carolingien entre les 3 petits fils de Charlemagne octroye à Lothaire I,
la Francie médiane qui comprend le Hainaut dont fait partie le village.

855 : Avec le Traité de Prüm qui partage la Francie médiane entre les 3 fils de Lothaire ,
le Hainaut est rattaché à la Lotharingie dont hérite Lothaire.

870 : Avec le Traité de Meerssen après la mort de Lothaire,
une partie de la Lotharingie dont fait partie le Hainaut est rattachée à la Francie occidentale.

880 : Suite au Traité de Ribemont en 880,
le Hainaut fait partie de la Francie orientale qui deviendra le Saint-Empire romain germanique en 962.

Son histoire est liée à l'histoire tourmentée de son château.
Trélon appartient dès le xie siècle à la famille d'Avesnes.

Le château fut construit par Nicolas d'Avesnes.
Des dates se succèdent, long inventaire de sièges, de destructions, de reconstructions,
tour à tour français, bourguignon, espagnol, le château et les environs sont bien malmenés.

Les habitants qui survivent aux destructions, aux pillages doivent faire face aux famines et à la peste.

1478 assiégé par Jean de Luxembourg.
1543 assiégé par François 1er.
1552 Henri II reprend le château tombé entre temps aux mains de brigands.
1637 assiégé par Turenne.
1651 assiégé par le général Rose.

En 1659 le canton de Trélon devient définitivement français après le traité des Pyrénées.

Au xvie siècle, Louis baron de Mérode épouse Louise de blois, dame de trélon.
Le château actuel est toujours habité par la famille de Mérode.
Il est érigé sur l'emplacement de l'ancien château.

Le château fut reconstruit en 1704, détruit en partie lors de la révolution, il fut transformé vers 1860
selon le style Louis XIII.

Les services rendus à la Belgique par la famille de Mérode lui valut de se voir décerner le titre de " princes "
en 1929 par le roi Albert 1er.

Plan du cadastre napoléonien (1822 et 1882) : site internet des Archives départementales du Nord

1885 : Le 29 août 1885, la ligne de chemin de fer Maubeuge - Fourmies est inaugurée.
Le tracé passe par Rousies,
Ferrière-la-Grande,
Ferrière-la-Petite,
Sars-Poteries,
Solre-le-Château,
Liessies,
Trélon.

Seconde guerre mondiale : Trélon est libéré le 2 septembre 1944 par des troupes américaines.

Héraldique



Les armes de Trélon se blasonnent ainsi :
De gueules à deux fasces bretessées d’argent ;
au franc-canton senestre d’hermine au chef d’argent.




Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants depuis 1793 est connue à travers les recensements de la population effectués à Trélon depuis cette date :





Sources - Nombre retenu jusque 1962 : base Cassini de l'EHESS2 et à partir de 1968 : Insee (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)


Pyramide des âges:



Lieux et monuments:

Château de Trélon 17e - xixe siècle. Appartient à la famille de Merode.
Musée-atelier du verre de Trélon.
Antenne de l'Ecomusée de Fourmies, est consacré à l'activité verrière.

Il est installé dans l'ancienne verrerie Parant, sont à voir :
un four circulaire Boetius du XIXe,
un four Stein de 1920, des bouteilles, des flacons et des démonstrations.
Ancien moulin fin XVIIIe (rue du fourneau).
Maison de maître, 1786, brique et pierre bleue (rue du Maréchal Foch).
Maison Ténart, 1936, style Arts déco (rue de la liberté).

L'église souvent remaniée mais dont les premières pierres datent de 1578.
L'escalier " royal " qui donne à Trélon une allure médiévale.
Le couvent des Carmes fondé en 1625 par Philippe-Eugène de Mérode, il est devenu hospice et maison de retraite en 1933.
Un kiosque à danser.

Personnalités liées à la commune:

Léon Comerre (1850-1916), Grand Prix de Rome de peinture d'histoire en 1875.
Paul de Maleingreau (1887-1956) compositeur.
Michel Crucis (1922- ) homme politique.

Liens externes:


Site officiel de la mairie de Trélon.
Trélon sur le site de l'Institut géographique national.
Trélon sur le site de l'Insee.





Dernière édition par Solidarich'ti_jean-louis le Ven 19 Nov - 20:58, édité 1 fois (Raison : mise en forme)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.solidarichti.com
 

Trelon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
QUE DU BONHEUR  :: un peu d'histoire ch'ti :: Origines des villes et villages picards :: Trelon-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Art, Culture et Loisirs | Cuisine, Gastronomie