QUE DU BONHEUR


 
AccueilAnnuairesCalendrierGalerieFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion
+++++ Désormais, solidari chti est un forum ouvert à toutes et à tous. La nouvelle barre d'outils solidarichti est arrivée , soutenez le forum. Votre participation est bienvenue et pour bien suivre votre forum, il y a avantage de vous inscrire : Vous obtiendrez un réel suivis des nouveautés. Toujours gratuitement. N'hésitez pas. +++++

Partagez | 
 

 Folleville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
audomar62
Admin
Admin


Age : 69

MessageSujet: Folleville   Jeu 18 Nov - 21:32




Follevile


Un article de VinWiki.


Folleville est un petit village de Picardie, au sud d'Amiens, à la frontière entre Oise et Somme. Il compte aujourd'hui quelques 80 habitants. Ce village possède deux monuments importants, les ruines du château et l'église.
HISTOIRE


Folleville est bâtie sur l'emplacement d'un ancien camp de César établi après la prise de Bratuspance. les conquérants installèrent dans la suite tine station militaire destinée à la surveillance des nombreuses voies qui se dirigeaient vers la capitale des Ambiens et vers le Santerre. La célèbre voie d'Agrippa, qui allait de Lyon à Boulogne, passait à proximité. Cette station fut successivement détruite en 276 par les Barbares qui avaient franchi le Rhin, en 406 par les Vandales et eu 450 par les Huns. Les Normands, au IXe siècle, dévastèrent toute la région et en 1358 les Jacques incendièrent Folleville: du château et de l'église il ne resta que des ruines.
Après avoir été relevé, le château fut occupé de 1429 à 1439 par les partisans de Charles VII. Il fut assiégé en 1440 par les Anglais que commandaient Sommers et et le fameux Talbot. Après quelques jours de résistance, la forteresse se rendit. Trois ans plus tard les Français la reprirent. Philippe, duc de Bourgogne, s'en empara ensuite et proposa à l'échevinage d'Amiens de raser cette forteresse, dont le voisinage inquiétait les habitants de la grande ville. On convint d'une somme assez importante. Lorsqu'elle fut versée, le duc leva son camp et regagna ses états.
A l'époque de la Ligue, l'Union occupa le château (1589). Henri IV livra aux environs un combat qui ne donna aucun résultat et qui ne put dégager Rouen assiégé par les troupes espagnoles (1592). En 1636, les reîtres de l'armée impériale, qui s'était emparée de Corbie y commirent des excès, ainsi qu'aux environs.



Quatre fois séjournèrent au château de Folleville Louis XI en 1477, Charles VIII en 1492, François 1er et Henri Il, ainsi que sa sœur Marguerite, venus pour le baptême d'un fils de Louis de Lannoy en 1548. Anne de Bretagne y vint plusieurs fois. Ce fut lors de la visite de François 1er à Folleville que la municipalité d'Amiens fut informée, par ordonnance royale, rendue au château, que la paix venait d'être signée avec Charles Quint, 1544.
Philippe le Bon et Charles le Téméraire, son fils, y habitèrent pendant quelques jours. Ce dernier, après le siège de Beauvais, ravagea la contrée et fit camper ses troupes entre Folleville et La Faloise. 80.000 hommes le suivaient. Ses équipages occupaient plus de 20 kilomètres de route ; ils étaient chargés d'un énorme butin, recueilli dans la région.
Quelques vignobles existaient au XVlle siècle; ils produisaient un vin d'une médiocre qualité. On trouve sur le territoire et aux environs, notamment dans la vallée de Rouvrov, des silex de l'âge paléothique et néolithique.
L'étymologie de Folleville serait, d'après certains auteurs, Foliorum villa, la villa des feuilles. C'est une forme savante; mieux vaudrait chercher l'origine du nom dans Fagus, villa, la villa du hêtre. Fagus, dans le bas roman, se transforme en Fau, d'où Fauville et Folleville.
Il faut situer au VI siècle l'établissement de ce village. Possédé, dès le IX, ou X siècle, par des seigneurs du nom de Folleville, dont l'un deux, Jean, fut grand prévôt de Paris, en 1380, et ambassadeur en Espagne : la seigneurie passa, par le mariage de Jeanne de Folleville, aux Poix-Séchelles. La fille d'Antoine de Poix, Jeanne, épousa en 1478 Raoul de Lannoy, d'une ancienne famille des Flandres, qui s'illustra sous les rois Louis XI et ses successeurs Charles VIII et Louis XII. Gouverneur de Gênes en 1507, ii mourut à Folleville en 1513. Son fils François lui succéda, puis Louis son petit-fils, fanatique protestant, qui en dépit des édits du roi installa un prêche dans le chœur de l'église.
Louis de Lannov laissa, d'Anne de la Viéville, sa femme, plusieurs filles. L'aînée, Marie, épousa Antoine de Silly (1572) qui devint ainsi Seigneur de Folleville. Safille Françoise Marguerite, une des femelles plus accomplies de son temps, apporta en dot l'héritage de sa mère à Philippe Emmanuel de Gondi, général des galères,1610. Pierre, leur fils aîné, frère du fameux cardinal de Retz, vendit, en 1634, la terre de Folleville à Charles de Séricourt elle appartint ensuite aux descendants de ce dernier. Marie Michelle, fille de Charles Tirnoléon de Séricourt la fit passer dans la maisonde Mailly-Haucourt,par son mariage avec Joseph Augustiti de Mailly, maréchal de France, décapité à Arras, le 23 Mars 1793, sur l'ordre de Joseph Lebon.
Son fils, le duc de Mailly, fut le dernier seigneur de Folleville, Il mourut en 1792 et fut inhumé auprès de sa mère sous le tombeau de Raoul de Lannov. Après la Révolution, divers propriétaires possédèrent la ferme et le château. Celui-ci est aujourd'hui la propriété du Syndicat intercommunal d'Ailly-sur-Noye.
LES RUINES DU CHATEAU


Le château, forteresse médiévale, date des XIe et XIIe siècles, maintes fois ruiné et reconstruit. Les ruines actuelles datent du XIIIe siècle. La partie la plus pitoresque et intéressante est la tour, haute de 25 m. D'abord ronde, puis hexagonale, et enfin dodécagonale. C'était une tour de guet; on découvre en effet toute la vallée de la Noye et le plateau vers Sourdon et Quiry-le-Sec. Le château fut démantelé par le propriétaire du XVIIIe siècle, le comte de Mailly pour bâtir son château de Reneval (Mailly-Reneval)
L'ÉGLISE


La construction de l'église actuelle a commencé en 1510. Elle comporte deux parties, la nef qui servait au peuple et le chœur, séparé autrefois par un jubé, chapelle des Seigneurs de Folleville. Ce chœur, très richement décoré sur les voûtes, le fond, l'enfeu qui conserve le tombeau de Raoul de Lannoy et de Jeanne de Poix. On voit aussi le tombeau de François de Lannoy et de Marie d'Hangest, en "priants". On remarque aussi la statue polychrome de St Jacques, patron de la paroisse, et la magnifique vaste des fonts baptismaux.
Ces lieux conservent le souvenir du passage de saint Vincent et surtout de la mission qu'il y prêcha en janvier 1617 et qui fut à l'origine de la Congrégation de la Mission.

Récupérée de « http://www.famvin.org/wiki-fr/Follevile »


Revenir en haut Aller en bas
http://www.solidarichti.com
 

Folleville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
QUE DU BONHEUR  :: un peu d'histoire ch'ti :: Origines des villes et villages picards :: Folleville-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit