QUE DU BONHEUR


 
AccueilAnnuairesCalendrierGalerieFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion
+++++ Désormais, solidari chti est un forum ouvert à toutes et à tous. La nouvelle barre d'outils solidarichti est arrivée , soutenez le forum. Votre participation est bienvenue et pour bien suivre votre forum, il y a avantage de vous inscrire : Vous obtiendrez un réel suivis des nouveautés. Toujours gratuitement. N'hésitez pas. +++++

Partagez | 
 

 Calais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
audomar62
Admin
Admin


Age : 69

MessageSujet: Calais   Mar 9 Nov - 14:48




Aprés quelque difficulté nous repartons, pour les origines des villes et village



Longtemps simple village de pêcheurs, Calais ne fut aménagée qu’en 997 par le Comte de Flandre, Baudouin IV. Mais ce fut Philippe d'Alsace qui comprit l’importance de son port et sa situation face à l’Angleterre. En 1228, il l’entoura de murailles flanquées de tours, fit creuser de larges fossés extérieurs afin de mettre la ville à l’abri de toute surprise. La victoire de Crécy le 26 août 1346 sur le Roi de France, ouvrit à Edouard III, roi d’Angleterre, la route vers le nord. Le 4 septembre 1346 Edouard III apparaît devant les murs de Calais. Il somme immédiatement le gouverneur Jean de Vienne de lui rendre la ville.



Estimant qu’il a peu de chance de s’emparer de Calais par un coup de force, il décide de prendre la ville par la famine. Après maints efforts du roi de France et de Jean de Vienne, ce dernier voulut parlementer le 3 août 1347 avec Edouard III. Ce dernier demanda alors à Jean de Vienne de lui amener six Bourgeois, pieds nus, la corde au cou, et portant les clefs de la ville et du château à la main. Grâce à la reine d’Angleterre, ils sont finalement graciés. Le 4 août 1347, Calais est occupée et Gauthier de Mauny prend possession de la ville et du château. La population est expulsée car le roi Edouard III a résolu de repeupler la ville de sujets anglais. En 1360, le traité de Brétigny confirma aux Anglais la possession de Calais et du Calaisis qui devint dès lors et pendant 211 ans une ville anglaise en France.



Durant ces deux siècles de présence, les Anglais ont laissé des empreintes durables : les fortifications améliorées et augmentées, l’assèchement du territoire du Bas Calaisis par le système des watergangs, l'édification de l'ancien beffroi de Calais, la construction de l’église Notre-Dame.



La présence anglaise prit fin en 1558 par le biais du duc François de Guise. Puis Calais fut soumise pendant deux ans par les Espagnols et ne redevint français qu’en 1598 au traité de Vervins.



Durant le XVIIe siècle, Calais connut de nombreux assauts des Anglais et Espagnols, ainsi que des Hollandais mais sans grand succès. Cependant le commerce calaisien fut ruiné par ces guerres.



C’est sous la Restauration que les Anglais de Nottingham introduisirent en contrebande les métiers qui furent à l’origine de l’industrie de la dentelle. Calais connut alors de grandes transformations comme l’ouverture d’une ligne de chemin de fer en 1848 ou encore la fusion des deux agglomérations de Saint-Pierre et de Calais en 1885.



La ville fut toutefois très éprouvée par la guerre de 1914-1918 et celle de 1939-1945, car Calais fut naturellement l’objectif premier des Allemands. Calais-Nord surtout ne fut que ruines et durant quatre années la ville fut zone allemande et une grande partie de la population dut être évacuée vers la Mayenne, la Nièvre et la Marne. Calais fut libérée le 30 septembre 1944, elle était sinistrée à 73 %.





ARMOIRIES DE LA VILLE DE CALAIS.





Les armoiries de la Ville de Calais portent des gueules à l'écusson en abyme d'azur chargé d'une fleur de Lys d'or, soutenue d'un croissant d'argent. Le dit écusson est sommé d'une couronne royale d'or, accosté de 2 croix de lorraine d'argent et accompagné en pointe d'un écusson arrondi d'argent chargé d'une croix alaisée d'or, cantonnée de 4 croisettes du même. Le blason est surmonté d'une couronne murale d'or maçonnée de sable à 5 tours au baies de sable. Accordée en 1558 par Henri 2 à la reprise de Calais, les armoiries furent confirmées par lettres patentes de Louis 18, le 19 avril 1817.
Accordée en 1558 par Henri 2 à la reprise de Calais, les armoiries furent confirmées par lettres patentes de Louis 18, le 19 avril 1817.

LE DRAPEAU DE CALAIS
Calais est l'une des seules 5 villes de France à être autorisée à avoir son propre drapeau, sur ordonnance royale, avec Dunkerque, Boulogne sur Mer, Le Havre et Saint Malo. Le drapeau calaisien est celui qui flotta sur l'ancien beffroi, à la tête des milices bourgeoises et au mats des vaisseaux corsaires de la Ville.

1181 - Gérard de Gueldre, comte de Boulogne, confirme la charte de coutumes octroyée aux Calaisiens par son beau-père, Mathieu d'Alsace.
1189 - Le premier voyageur royal, Richard Coeur de Lion, débarque à Calais le 11 décembre.
1224-1229 - Philippe Hurepel, comte de Boulogne, fait fortifier Calais.
1265 - Calais passe dans le domaine des comtes d'Artois.
1304 - Bataille navale de Zierickzee contre les Flamands. Les marins calaisiens y participent sous les ordres de l'amiral Grimaldi secondé par Pédrogue qui sera ensuite immortalisé sous le nom de Jehan de Calais.
1346 - 1347 - Siège de Calais par Édouard III, dévouement des six bourgeois.
1520 - Entrevue du Camp du Drap d'Or entre François 1er et Henry VIII.
1558 - Reprise de Calais par l'armée française commandée par le duc François de Guise.
1596-1598 - Occupation de Calais par les Espagnols.
1785 - Première traversée aérienne du détroit par Blanchard et Jeffries.
1814 - Le 24 avril, Louis XVIII débarque à Calais après l'abdication de Napoléon.
1815 - Les premiers métiers à tulle sont importés à Calais.
1842 - Achèvement des travaux de modernisation du port.
1875 - Première traversée du détroit du Pas-de-Calais à la nage par le capitaine Webb.
1885 - La loi autorisant l'union de Calais et de Saint-Pierre paraît au journal officiel du 29 janvier.
1889 - Inauguration du nouveau port.
1909 - Première traversée en avion du détroit par Louis Blériot.
1921 - Mariage du capitaine Charles de Gaulle et de Yvonne Vendroux en l'église Notre-Dame.
1940 - Les bombardements détruisent la vieille ville.
1944 - Calais est libérée le 30 septembre après un siège de sept jours.
1962 - Création de l'arrondissement de Calais.

LA NAISSANCE DE CALAIS
Calais doit à sa position géographique le rôle important qu'elle a joué dans l'Histoire.
Des silex taillés ou polis des tombes d'hommes primitifs trouvés sur les hauteurs du Calaisis montrent que cette partie du continent fût habitée dès les temps préhistoriques. L'origine du nom de Calais est toutefois des plus obscures. Certains la font dériver du celtique Kal ou du saxon Keel, signifiant "embouchure". Suivant d'autres, (et c'est la version la plus probable car Calais est appelée "Caletum" sur une ancienne carte), les "Calètes" ou "Cauchois", venus, selon les commentaires de César, aider les Morins (habitants des Mers ou des marais) à s'opposer à l'invasion romaine, se seraient établis sur ce point peu peuplé, y fondèrent une colonie à laquelle ils donnèrent leur nom ; celui-ci se transforma graduellement pour devenir Calais.

L'INVASION DE LA GAULE
L'invasion de la Gaule par les romains donna au Calaisis une grande importance. Étant le point le plus proche de l'Angleterre, il fût naturellement la base de départ de plusieurs tentatives de débarquement en Grande-Bretagne. C'est ainsi que César y rassembla une flotte de 800 à 1000 voiles qui, avec 5 légions et 2000 chevaux, se lancèrent à la conquête de l'Angleterre.
Longtemps simple village de pêcheurs, Calais ne fût aménagé qu'en 997 par le comte de Flandres, Baudouin 4. Et ce fut Philippe de France, fils de Philippe-Auguste, devenu comte de Boulogne par son mariage avec Mahaut, héritière du comté, qui comprit l'importance de ce port en raison de sa situation géographique. Il l'entoura de murailles flanquées de tours, fit creuser de larges fossés extérieurs afin de mettre la ville à l'abri de toute surprise.
Vers 1181, Gérard de Gueldre, comte de Boulogne, octroya à "son bon peuple de Calais" une charte lui accordant un échevinage. Sous la suzeraineté des comtes de Flandres, de Boulogne et d'Artois, le port s'améliora et abrita bientôt un nid de corsaires chassant sans relâche les bateaux britanniques qui s'aventuraient dans ses eaux.

LES BOURGEOIS DE CALAIS,
Edward 3, roi d'angleterre revendiqua la couronne de France et résolut à la conquérir par les armes.




LE CAMP DU DRAP D'OR.
A quelques kilomètres de Calais, entre Ardres et Guines, se déroula en 1520 l'entrevue du Camp de Drap d'Or, entre rois de France et d'Angleterre. Ce ne furent, pendant un mois que festins, tournois, bals et fêtes, auxquels participèrent environ 10.000 bourgeois et nobles.




LA REPRISE DE CALAIS PAR LE DUC DE GUISE.
L'occupation anglaise prit fin en 1558 à la suite d'une campagne audacieuse mais très bien préparée et qui ne dura que 8 jours. Cette campagne fût menée par le Duc François de Guise. Le reine Marie Tudor, qui n'avait pas assez veillé à la sécurité de Calais, ne se consola jamais de la perte "du plus beau fleuron de la couronne d'Angleterre". Elle avait refusé l'aide de son époux Philippe 2 d'Espagne : elle se sentait responsable de cette incalculable perte. Le chagrin hâtât sa mort qui survint cette même année 1558. Elle dit en mourant : "Si l'on ouvrait mon coeur, on y trouverait gravé le nom de Calais".

L'OCCUPATION ESPAGNOL 1596-1598.
L’Armada Espagnole mouilla dans le port de Calais en 1588. Au cours de la nuit, les Anglais attaquèrent les Espagnols avec des barques bourrées d’explosifs et de matières incendiaires, qu’ils firent dériver à travers les navires ennemis.
C’est alors que débuta l’engagement final avec les anglais. Pendant des heures, la canonnade fit rage. Puis, un vent du sud se mit à souffler, poussant les navires de l’Armada vers le nord. Médina Sidonia se résigna à retourner en Espagne par la seule route possible vue les circonstances et les vents : contourner l’Écosse et l’Irlande et faire voile vers l’Espagne. Malheureusement, la mer ne fut point clémente et beaucoup de navires s’échouèrent sur les côtes d’Irlande.
En moins d'un demi-siècle, Calais accumula des richesses immenses qui tentèrent la cupidité et devirent la proie de l'armée de l'Archiduc Albert, quand ce prince s'empara de Calais par surprise en 1596. Soumise alors pendant 2 ans aux espagnols, Calais ne redevint Française que 2 ans plus tard au traité de Vervins, sous le règne d'Henri 4. Ce roi augmenta les fortifications de Calais, que compléta à son tour le Cardinal de Richelieu par la construction de la Citadelle en son temps et plus tard Vauban par de nouveaux travaux défensifs.

CALAIS ET LE 18ème SIÈCLE.
la flotte anglaise continuait de croiser au large, menaçante et les corsaires de Calais, livrés à eux-mêmes pour défendre les eaux territoriales se payaient d'audace et de ruses pour suppléer à leur infériorité numérique. La situation devint si critique que Vauban, en 1706, songea au projet héroïque de répandre l'inondation sur tout le pays pour le sauver de l'invasion, le fort Nieul Ay fut d'ailleurs modifié à cet effet. Pour comble de malheur, les Hollandais se joignirent aux anglais ; il ne restait aux Calaisiens que la ressource de composer avec les ennemis, en payant aux Hollandais une sauvegarde de 40.000 écus sur leurs ressources.

CALAIS SOUS LA RÉVOLUTION ET L'EMPIRE.
La révolution ne troubla pas la Ville de Calais, toujours bien trop occupée avec la guerre avec l'Angleterre qui accentua une misère déjà grande. Le 1er Juillet 1803, au cours d'une inspection du littoral boulonnais, Bonaparte s'arrête au Cap Gris-Nez, l'endroit de France le plus proche de cette Angleterre qu'il voulait conquérir.

LA RESTAURATION.
Le 24 Avril 1814, le roi de France Louis 18 rentrant d'exil débarqua à Calais pour prendre possession de son trône. La restauration fût pour Calais une période de prospérité. Elle fut le signal d'une véritable invasion anglaise, mais toute pacifique, cette fois, et dont depuis plus d'un siècle, le flot n'a cessé de s'accroître jusqu'à nos jours.

LA DENTELLE DE CALAIS.
C'est sous la Restauration que des anglais de Nottingham introduisirent en contrebande des métiers à dentelles qui furent à l'origine de l'industrie de la dentelle qui devait prendre tant d'extension que Calais est maintenant connue pour produire la meilleure dentelle du monde entier.

LA TOUR DU GUET.
La Tour Du Guet, cette tour est l'un des plus anciens monuments de la ville.





GUERRE FRANCO ALLEMANDE.
Au cours de l'histoire, il y eut 3 guerres durant lesquelles la France et l'Allemagne s'affrontèrent :
La Guerre franco-allemande de 1870 qui amena la formation de l'Allemagne.
La Première Guerre mondiale (1914-1918) durant laquelle les deux pays furent deux des principaux protagonistes.
La Seconde Guerre mondiale (1939-1945) durant laquelle la France, puis la France libre combattirent l'Allemagne Nazie.
Le revanchisme est un trait caractéristique à ces conflits.
En janvier 1970, au nord le général Faidherbe après les batailles de Bapaume et Saint-Quentin bat en retraite à l'abri des places fortes de Cambrai et Lille, l'action de Faidherbe permettra
au Nord-Pas-de-Calais de ne pas être envahi.

L'HOTEL DE VILLE.
L'hôtel de ville de Calais fût édifié à l'occasion de la fusion des villes de Calais et de Saint-Pierre en 1885.



LA PREMIERE GUERRE MONDIALE.
Pendant la guerre de 1914-1918 la Ville fût très éprouvée. Elle était ardemment convoitée par les envahisseurs mais les Alliés ne pouvaient pas imaginer les allemands installés à Calais.

La seconde guerre mondiale.
En Septembre 1939 lors de la déclaration de guerre Calais devint à nouveau la principale base anglaise de débarquement avec tous ses dépôts d'approvisionnements.



















Revenir en haut Aller en bas
http://www.solidarichti.com
 

Calais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
QUE DU BONHEUR  :: un peu d'histoire ch'ti :: Origines des villes et villages picards :: Calais-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit