QUE DU BONHEUR


 
AccueilAnnuairesCalendrierGalerieFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion
+++++ Désormais, solidari chti est un forum ouvert à toutes et à tous. La nouvelle barre d'outils solidarichti est arrivée , soutenez le forum. Votre participation est bienvenue et pour bien suivre votre forum, il y a avantage de vous inscrire : Vous obtiendrez un réel suivis des nouveautés. Toujours gratuitement. N'hésitez pas. +++++

Partagez | 
 

 Maroilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
audomar62
Admin
Admin


Age : 69

MessageSujet: Maroilles   Lun 16 Aoû - 14:13




Maroilles
Population en 1999

1.384 habitants

Habitants :

Les Maroillais

Cours d'eau :

Helpe Mineure et Sambre

Origine du nom :

Inconnue, mais probablement celtique

Superficie :

2.213 ha






Histoire :


Tout comme à Landrecies, on a la preuve que Maroilles fut occupée dès l'ère préhistorique puis gallo-romaine. Cependant le village connaît sa véritable naissance vers 650 ou 660, lorsqu'un certain Rodobert fonde à cet endroit une abbaye bénédictine et une église dédiée à Sainte-Marie : il s'agit de l'acte fondateur de la commune puisque par la suite, c'est autour de cette abbaye que les habitations vont progressivement se rassembler, jusqu'à former un village.


Pour diriger la nouvelle abbaye, Rodobert fait appel à Humbert, un prêtre venu spécialement de Laon : ce premier abbé assurera la prospérité de l'abbaye en lui léguant les biens qu'il possédait. Les Maroillais se souviendront toujours de ce geste, et après la mort d'Humbert les habitants et les moines commencent à lui célébrer un culte. Vers le IXème siècle, l'abbé Rodin exhume de terre les restes d'Humbert et le proclame saint-patron de l'abbaye. Humbert devient donc Saint-Humbert.


Malgré une loi de paix accordée à la bourgade en 1245, Maroilles et son abbaye souffrent beaucoup des diverses guerres qui affectent le Hainaut peu après la fin du Moyen-Âge : le duc de Vendôme (celui-là même qui a ravagé Landrecies) y campe avec ses hommes en 1521, suivi par François Ier en 1543. Occupée par l'archiduc autrichien Léopold en 1647 à l'occasion de la guerre de 30 ans, pillée par les mercenaires du général Rose en 1651 à l'occasion de la guerre contre l'Espagne, Maroilles, tout comme Landrecies, ne devient française qu'avec le passage de Turenne et La Ferté en 1655.



Le règne de Louis XIV est très dur pour les Maroillais : ils subissent des impôts très lourds pour contribuer aux guerres successives contre les Pays-Bas. Il s'ensuit un appauvrissement de la petite bourgade. Cependant le siècle suivant se caractérise par une reprise économique et une forte prospérité : c'est l'âge d'or des fromageries, et notamment du fameux maroilles. Ce fromage, produit dans quelques grandes fermes proches de l'abbaye, se fait progressivement connaître dans le Hainaut, le Cambrésis, et même jusque Paris.


Les moines de l'abbaye s'enrichissent énormément de leur petit commerce, ce qui n'est pas sans provoquer le mécontentement et la jalousie des paysans environnants. En 1789, ces derniers profitent du contexte révolutionnaire pour saccager l'abbaye. En 1791, les bâtiments de l'abbaye sont revendus en tant que biens nationaux, et en 1794, ils sont déjà presque tous détruits.


Maroilles, privé de son activité abbatiale, se tourne vers l'agriculture au XIXème siècle : économie herbagère, arboriculture fruitière, production fromagère... Contrairement à Landrecies, elle ne subira pas de dommages excessivement lourds pendant les deux guerres mondiales, ce qui lui conserve aujourd'hui son aspect sympathique et rétro, et fait du village une destination privilégiée pour les touristes gastronomes.

Curiosités :


Le fromage : Le maroilles a aujourd'hui atteint une renommée nationale ! Particulièrement odoriférant, consommable au naturel ou en "flamiche" (= tarte au maroilles), il attire tout au long de l'année des bus entiers de touristes qui font halte devant les fromageries du village pour ravitailler leurs passagers. Dans certaines fermes, il est possible d'assister aux différentes étapes de sa préparation : caillage au lait, égouttage, pressage du caillé, salaison, aération, séchage et enfin affinage en cave.


Le moulin et l'abbaye [font=Agency FB]: Le moulin, au pied duquel coule l'Helpe mineure, est adossé à un bâtiment du XVIIème qui servait à accueillir les personnages prestigieux en visite à l'abbaye, avant que celle-ci soit presque détruite par la Révolution. Le très joli panorama a émerveillé nombre d'artistes et de touristes. Il est probable que le moulin soit aussi vieux que l'abbaye elle-même, et l'on peut d'ailleurs lire sur ses façades quelques inscriptions faites par des abbés du XVIème siècle lors de travaux de restauration. On peut par exemple déchiffrer la devise de l'abbé Frédéric d'Yves (1564 - 1599) : "Adh erere Deo bonum", ce qui signifie "Il est bon de s'attacher à Dieu".


L'église Sainte-Marie : Cette église, de style assez classique, est très ancienne car ses origines ont à voir avec celles de l'abbaye. Toutefois sa version actuelle ne date que du XVIIIème siècle : elle fut en effet très largement rebâtie en 1729 puis en 1768. L'église possède quelques toiles anciennes, ainsi qu'un très bel orgue baroque provenant de l'ancienne abbaye.


L'arc de triomphe Le monument, typiquement napoléonien, est érigé en 1807 par le maire de l'époque, Nicolas-Joseph Vendois. Après la chute de l'Empire, son existence fut fortement contestée par ceux qui y voyaient une provocation et un rappel des abus de l'Empereur. Toutefois l'arc fut sauvé de la destruction en 1833, lorsque la municipalité choisit de le réparer à l'occasion d'un passage de Louis-Philippe à Maroilles.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.solidarichti.com
 

Maroilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
QUE DU BONHEUR  :: un peu d'histoire ch'ti :: Origines des villes et villages picards :: Maroilles-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit