QUE DU BONHEUR


 
AccueilAnnuairesCalendrierGalerieFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion
+++++ Désormais, solidari chti est un forum ouvert à toutes et à tous. La nouvelle barre d'outils solidarichti est arrivée , soutenez le forum. Votre participation est bienvenue et pour bien suivre votre forum, il y a avantage de vous inscrire : Vous obtiendrez un réel suivis des nouveautés. Toujours gratuitement. N'hésitez pas. +++++

Partagez | 
 

 Philippe de Hauteclocque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
audomar62
Admin
Admin


Age : 69

MessageSujet: Philippe de Hauteclocque   Mar 8 Juin - 16:38

Philippe Leclerc de Hauteclocque.
Philippe François Marie de Hautecloqhe.
Puis Leclerc de Hauteclocque.
Né le 22 novembre 1902 à Belloy Saint Léonard
et décède le 28 novembre1947 prés de Colomb- Béchar ( Algérie)
est un résistant et maréchal de France.









Entendre ce texte.
Citation :
En phase expérimentale, cette vidéo de synthèse vocale, demande un débit conséquent,
il risque dans le cas contraire, de ne pas avoir la synchronisation complète des texte et des images dans la fenêtre de prévisualisation.
Nous travaillons sur cette vidéo et il est possible que sa forme générale change dans les jours à venir.
Pour en profiter pleinement, notre conseil et de passer en mode plein écran.

Jeunes années



Fils du comte Adrien de Hauteclocque (1864/1945) et de Marie Thérése van der Cruisse de Waziers (1870/1956)
il grandit au sein d''une famille de la noblesse picarde.

Il passe la plupart de ces vacances en famille dans le village de pêcheurs d'Audresselles.





En 1922, après avoir préparé le concours à Sainte Geneviève, il entre à l'Ecole spéciale militaire de Saint Cyr ( promotion Metz et Strasbourg) dont il sort deux ans plus tard en tant que major de la cavalerie.


Ecole spéciale militaire de Saint Cyr.

Il entre alors à l'Ecole d'application de la cavalerie de Saumur , dont il sort en 1925 là encore major.


Un écuyer professeur à Saumur en 1833.

Il épouse la même année, le 10 août 1925, Thérése de Gargan qui a pour arrières grands parents le baron Théodore de Gargan et son épouse Marguerite de Wendel.
Ils auront six enfants ( quatre fils et deux filles).

Depuis 1918 ( et jusqu'en 1930), la Sarre est sous occupation française en conséquence du Traité de Versailles (1919) faisant suite à la première Guerre mondiale.


extrait.

Le jeune Philippe de Hauteclocque a pour première affectation le 5e régiment de cuirassiers à Trèves;
après y avoir passé un an il obtient une affectation au 8e Spahis Algérien au Maroc.


drapeau 8e Spahis Algérien au Maroc.

Il participe à la pacification du territoire au cours de la guerre du Rif, durant laquelle il se distingue.
En 1929 : le commandement du 38e Goum lui est confié.


1939-1940 : la campagne de France


En mai 1940 , Philippe de Hauteclocque est capitaine d'état-major à la 4e division d'infanterie,
en poste sur le front belge et dans la Poche de Lille.


Lors de l'attaque allemande, il est fait prisonnier, mais parvient à s'échapper et à rejoindre les lignes alliées, où il reprend le combat.


Le 15 juin, il participe à une contre-offensive dans la plaine de Champagne au cours de laquelle il est blessé à la tête, Les blindés allemands ont ouvert le feu sur la maison dans laquelle il se trouvait et une partie du plafond s'est effondrée sur lui.
La blessure ne semble pas l'affecter, à tel point qu'il continue le combat, jusqu'à ce qu'il soit à nouveau fait prisonnier.


1940-1942: poursuite de la lutte en Afrique


Le 17 juin 1940, il parvient à s'évader et prend le parti de poursuivre la lutte,Il traverse la France à bicyclette, malgré l'occupation allemande rejoint sa femme et leurs six enfants sur les routes de l'exode près de Libourne.

Après les avoir mis au courant de sa volonté de combattre,il essaie de franchir les pyrènées à Bayonne,
sans y parvenir.
Il y arrive finalement près de Perpignan,Il est brièvement arrêté en Espagne, puis arrive jusqu'au Portugal
d'où il rejoint Londres par bateau.


Il se présente au général de Gaulle le 25 juillet.


Afin d'éviter que des représailles ne soient dirigées contre sa famille,
il a pris le pseudonyme de « François Leclerq », le patronyme étant très fréquent en Picardie et à Bellay :
même Le général de Gaulle , reconnaissant en lui un chef exceptionnel, le promeut de capitaine à chef d'escadron dès leur première rencontre et lui donne pour mission de rallier l'AEF à la France libre.



Le 6 août 1940, il quitte l'Angleterre pour le Cameroun avec René Pleven, André Parant et Claude Hettier de Boislambert;
Vingt jours plus tard il débarque de nuit en pirogue à Douala avec 22 hommes.


René Pleven.

Claude Hettier.

Claude Hettier de Boislambert.

Il fait connaissance du commandant Louis Dio, qui arrive de Fort-Lamy à la tête d'un détachement du régiment
de tirailleurs sénégalais du Tchad.


Louis Dio.

Il parvient à convaincre les autorités fidèles à Vichy de s'effacer et rallie le Cameroun,
le Tchad et le Congo à la cause de la France libre, sous l'égide de Félix Eboué et de Laminat.


Leclerc est nommé Commissaire Général du Cameroun et le 28 août , c'est toute l'AEF ,à l'exception du Gabon qui s'est ralliée au général de Gaulle.


Avec l'aide des Forces françaises libres, repliées après l'échec de l'expédition de Dakar (23-25 septembre) ,
Leclerc débarque près de Libreville le 8 novembre et le 10 novembre, le Gabon se joint à la France libre.
La France libre a pour la première fois une assise territoriale et stratégique.


A partir de ces bases, sa colonne , qui compte notamment le capitaine Massu , effectue des raids de plusieurs milliers de kilomètres au milieu du désert, avec un équipement peu adapté aux conditions climatiques et au sol sableux et se dirige vers des postes italiens.


le Général Jacques Massu.
Excellente info sup ici.


Ayant pris l'oasis de Koufra (28 février1941 ) avec un canon et 300 hommes seulement, il fait le serment avec ses soldats de ne pas déposer les armes avant d'avoir vu le drapeau français flotter sur la cathédrale de Strasbourg.


Il poursuit les combats en Libye et participe à la prise de Tunis par les Alliés avec la Force L ( L pour Leclerc) au tout début de 1943.



1943-1945: Libération de la France



L' armée de Leclerc, qui a été nommé général, est équipée de matériel américain et profite de quelques mois de répit pour étoffer ses rangs incorporant notamment d'anciens soldats de l'armée d'Afrique ,vichyste.

Envoyée en Normandie, sa 2e division blindée ( plus connue comme 2e DB) débarque le 1er août 1944 dans la Manche sur la plage de Saint Martin de Varreville , et va établir son premier camp à Vesly dans un champ dénommé « champ Robert » où il séjournera 10 jours.


Insigne de la 2 e DB.

Il fait route sur Argentan et Alençon, tout en ayant au passage prêté main-forte, lors de la fermeture de la poche de Falaise.

Faisant partie de la 3eme armée du général Patton, la division de Leclerc dit « division Croix de Lorraine » devient parfois même fer de lance des attaques;

Leclerc demande alors l'autorisation de quitter le théâtre des opérations en Normandie , pour « ne plus perdre
un seul homme ici et libérer la capitale de la France ».

Avec l'accord qu'il a arraché à ses supérieurs, la 2e DB se rue sur Paris, si bien que le 25 août 1944 , le général Leclerc reçoit la reddition du général von Choltitz, gouverneur militaire allemand de Paris à la gare Paris Montparnasse.
La Capitale a été libérée en deux jours presque sans combattre.



Avant la fin de l'année 1944 , le 23 novembre, ses troupes libèrent Strasbourg , occasion d'une prise d'arme pour rappeler que le serment de Koufra a été tenue.

Ultimes faits d'armes, ce sont les soldats de Leclerc qui s'emparent du Kehlsteinhaus, le « nid d'aigle »
d'Adolf Hitler à Berchtesgaden en Baviére, quelques jours seulement avant l'armistice du 8 mai 1945.


le « nid d'aigle ».


L'après-guerre


A la tête du corps expéditionnaire français en extrême Orient, arrivé en octobre 1945, après la capitulation du Japon et la proclamation de l'indépendance par Hô Chi Minh le 2 septembre 1945, il parvient à rétablir la souveraineté française dans toute la Cochinchine et le Sud Annam.


le 29 janvier 1946, tout en étant lucide sur la nécessité d'une solution politique ;En 1946 , Leclerc est nommé inspecteur général en Afrique du Nord.

Le 28 novembre 1947, au cours d'une tournée d'inspection en Afrique du Nord, son avion , un B-25 Mitchell est pris dans une tempête de sable :


Reste du B-25 de Leclerc.

On suppose que le pilote est descendu à basse altitude pour trouver des repères géographiques, mais l'avion a percuté la voie ferrée, non loin de Colomb-Béchar :
Les 12 occupants de l'appareil sont tués sur le coup, Un treizième cadavre a été retrouvé dans la carcasse de l'avion.

Ce treizième homme a alimenté l'idée du complot.

Citation :
..... Le 13ème cadavre ? Ma Mamie m'a dit que c'était des conneries.

Leclerc était sans peur et quasi sans reproche.
Toujours il s'est interdit de se courber devant les hommes comme de se plier aux évènements.
Il avait dit :
"Tout ce que j'ai réussi je l'ai fait parce que j'ai désobéi".
Ce jour-là, Leclerc dont le parlement allait faire un maréchal de France n'a pas voulu davantage obéir aux éléments.
Fidèle à lui-même, il a ajouté une touche ultime à sa légende.....
source :http://regis.iglesias.over-blog.com/article-leclerc-53869444.html

Aprés un hommage national à Notre-Dame, la 2e Db escorte son chef vers l'Arc de Triomphe, où une foule de Français viennent s'incliner devant le cercueil du général d'armée.

Il est inhumé dans la crypte des invalides.


Il a été élevé à la dignité de Maréchal de France, à titre posthume , par décret du 23 août 1952.
Le 30 novembre 1997, pour le cinquantenaire de l'anniversaire de son décès, une Homélie ainsi qu'une messe furent célébrées en la cathédrale d'Amiens par l'Evêque d'Amiens et par le père Cordier combattant de la 2e DB et Aumonier général des anciens de la 2e DB.


L'exécution de Bad Reichenhall


Monument.

Le 8 mai 1945, à Bad Reichenhall ( haute Bavière), douze soldats SS français sont remis à la 2e DB par les troupes américaines :
A l'issue d'une rencontre entre Leclerc et les prisonniers, ceux ci sont emmenés dans une clairière pendant l'après midi et
fusillés sans jugement par un groupe de quatre par des soldats du Régiment de marche du Tchad, Soixante ans après les faits, la
responsabilité de ce crime de guerre reste discutée,l'ordre de l'exécution aurait été donné par Leclerc lui même, hors de lui du
fait de l'insolence d'un des prisonniers qui , à la question « vous n'avez pas honte de porter l'uniforme des B,,,,,? » aurait répondu
au général qu'il portait bien , lui , un uniforme américain ...
Leclerc portait effectivement une tenue de combat d'origine américaine ,


Souvenir de Leclerc





  • Son nom est aujourd'hui l'un des odonymes les plus courants en France
  • Le char d'assaut de l'armée française porte son nom « Leclerc »
  • La « Fondation Maréchal Leclerc » créée et dirigée pendant 32 ans par le lieutenant-colonel Philippe Peschaud (1915/2006)
un proche de Leclerc, n'a eu de cesse de raviver , dans la mémoire collective des Français, le souvenir de cet acteur capital de l'Histoire de France,,


  • De nos jours, les descendants directs, et uniquement les descendants directs, du Maréchal se nomment officiellement

LECLERC DE HAUTECLOCQUE


Ce sujet est tiré du document Wikipédia Philippe Leclerc de Hauteclocque
Dernière modification de ce document le 1 mai 2010 à 04,43

Les images seront retravaillées prochainement .




Dernière édition par webmaster le Lun 22 Nov - 17:14, édité 4 fois (Raison : mise en ligne expérimentale de la vidéo de synthèse vocale. *2, mise en forme avec photos.)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.solidarichti.com
 

Philippe de Hauteclocque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
QUE DU BONHEUR  :: Des hommes parmi nous :: Philipe de Hauteclocque-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Art, Culture et Loisirs | Cuisine, Gastronomie