QUE DU BONHEUR


 
AccueilAnnuairesCalendrierGalerieFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion
+++++ Désormais, solidari chti est un forum ouvert à toutes et à tous. La nouvelle barre d'outils solidarichti est arrivée , soutenez le forum. Votre participation est bienvenue et pour bien suivre votre forum, il y a avantage de vous inscrire : Vous obtiendrez un réel suivis des nouveautés. Toujours gratuitement. N'hésitez pas. +++++

Partagez | 
 

 Gabriel Hécart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
audomar62
Admin
Admin


Age : 69

MessageSujet: Gabriel Hécart   Lun 7 Juin - 16:35

Gabriel Hécart
Disparaissait il y a 170 ans




Il est dit que ce personnage qui laisse
derrière lui , tant et tant de documents ,
qu'il est l'homme qui sauvegarda le patois
le « Rouchi »:



Gabriel Hécart est le type même de l'érudit
provincial, Véritable puits de sciences, il
était membre de nombreuses sociétés
savantes, Il participa aussi aux débuts du
journalisme à Valencienne.


Cet homme à l'esprit perpétuellement en
éveil et en quète de recherche jeta son
dévolu sur la langue française mais aussi
sur le patois rouchi,Il aimait découvrir
l'origine des mots et jouer avec eux.


Anagramméana


Il a notamment écrit une oeuvre très
originale intitulée « Anagrammeana » un
poème en huit chants:
Alain Chevrier, quià réédité ce texte en 2007
aux éditions Plein Chant,
n'hésite pas à le considérer comme
une des pièces les plus singulières de la
littérature française.


Ce long poème de 962 vers octosyllabiques
intègre 1802 mots anagrammatiques :

Exemple: Auguste cruel pour son lucre/
Lorsqu'il voulait sucer du sucre,,,,
GabrielHécart a également écrit un dictionnaire
d'argot, l'un des premier du genre, paraît
il ,et, surtout le dictionnaire Rouchi
Français
( première édition en 1812 ,troisième en 1834)
En lexicologue averti, il a recensé plus de 11000 mots ou
expressions locales,


Constante évolution



Hécart a ainsi « sauvegardé » le patrimoine
linguistique du Valenciennois.
Certains
termes ont disparu et d'ailleurs ne figurent
pas dans le livre du Rouchi de Jean Dauby (1979).



Le patois, comme toute autre langue, est en
constante évolution: il s'appauvrit comme il
s'enrichit :
Par exemple, Hécart reléve le
verbe « courchier ou courcher » qui veut
dire courroucer , mettre en colère , causer
une grande douleur.


Le lexicologue local avait déjà repéré ce
verbe dans un dialogue en patois rouchi,
datant du 16 e siècle.


Courcher


Hécart signale ( nous sommes en 1810-1830 ) que courcher
« se dit encore à la campagne »;
Ce qui n'est plus le cas de nos jours!


Evocation


Gabriel Hécart , en répertoriant les mots du
patois rouchi, faisait , sans le savoir, de la
linguistique :
En recherchant l'étymologie des termes,
il trouvait par exemple, « une étroite parenté entre le rouchi
et le vieux
français » (ne sont ils pas tous deux issu du latin?)

Il décelait aussi les apports extérieurs :
« on trouve dans le patois rouchi des traces des
langues allemande ou flamande »,

En tout cas, son dictionnaire représente,
pour nous, une mine de renseignements
sur le Valenciennois, à l'aube de la
révolution industrielle.
Il comprend de nombreux vocables qui ne sont plus usités,
parce qu'ils se rapportent à des activités ou
objets qui n'existent plus;
Dans le domaine agricole, on parlait d' »aouteux » :
c'est à dire du moissonneur, au piquet ou à la
faux et de l' »aoutron, produit de glanage pendant la moisson »

De multiples mots ont également trait au
secteur textile, autrefois le plus important,
après l'agriculture,

La plupart des oeuvres d'Hécart sont
aujourd'hui introuvables mais, magie du
Net, nombre d'entre elles sont disponibles,
gratuitement sur la toile,


Dictionnaire numérisé

Son livre majeur, le dictionnaire Rouchi
français , a été numérisé et peut être
consulté sur le site Lexilogos, Hécart, le
« doyen des hommes de lettres de notre contrée et peut être de France »
s'est éteint le 18 novembre 1838 à l'age de 84 ans.

une longue vie, toute consacrée à l'érudition et à la connaissance.
Souhaitons que ce sujet contribue , même
modestement, à ce que Gabriel Antoine ne
soit plus à l'écart de la notoriéte et de la prospérité locales.


Dans « l'Augiasiana ou recueil de préceptes, proverbes ,
quolibets, rébus et façon de parler triviales en usage dans le
patois rouchi » par un amateurindigène.

Chti, chtimi , rouchi,,,,
par Marie Claire



Ch' matin min sang i a fait qu'un tour,
quand j'a lu sur un aute site qu'quelqu'un dijot,
« y a eune erreur ichi, les chtimi chés les gins du Nord
et ceux du Pas de Calais ché des boyaux rouches,
le chti i est parlé dins chés deux départements ».
« ceslignes me rappellent une certaine personne
qui s'offusca des mêmes propos, et qui l'ont amené à participer à ce forum.
parenthése, »

Ché l'premier cop qu'j'intindos dire que
dins l'62 in étot pas des chtis,,,

Ouh là là , j'm'a dit qu'in fait à forche
d'utiliser chés mots là , ptéte à toutes les
sauces queques fos , chti , chtimi, rouchi,
boyaux rouches, in parle d'chés gins
d'chelle langue in sait pus trop qu'in in est vraimint.

Alors j'prétinds pas avoir la science
infuse et j'sus pas non pus eune linguiste,
mais in va essayer d'y vire clair dins chés
différints termes,Le terme chti ou chtimi
s'utilise surtout dans la région de Lille et
dans le bassin minier du Pas de Calais, pour
désigner AUSSI BIEN la langue que les
habitants.

Pour la langue ailleurs on dit plutot patois
et les linguistes parlent de picard, et
n'oublions pas le terme rouchi du
Valenciennois, ce terme serait né au 19 e
siécle d'une erreur de lecture d'un texte où
il était question du « patois drouchi » c'est
à dire du « patois d'ici » :
La langue appelée picard par les linguistes est parlée en
Picardie ,Nord Pas de Calais et jusqu'au
Hainaut belge.

Le terme boyaux rouches qui
s'applique spécifiquement aux artésiens est
en fait indépendant des notions chti ou
chtimi, enfin si on est boyaux rouches on
est forcément chti.



Je me permet de revenir un instant
sur Gabriel Hécart et plus particulièrement
de son dictionnaire« ROUCHI FRANCAIS »
d'une importante qualité d'un volume de 478
pages peut être consulter sur le net
« lexilogos Hécart »





Sujet extrait de documents la Voix du Nord,
Lexilogos, chti chtimi rouchi.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.solidarichti.com
 

Gabriel Hécart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
QUE DU BONHEUR  :: Des hommes parmi nous :: Gabriel Hécart-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit