QUE DU BONHEUR


 
AccueilAnnuairesCalendrierGalerieFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion
+++++ Désormais, solidari chti est un forum ouvert à toutes et à tous. La nouvelle barre d'outils solidarichti est arrivée , soutenez le forum. Votre participation est bienvenue et pour bien suivre votre forum, il y a avantage de vous inscrire : Vous obtiendrez un réel suivis des nouveautés. Toujours gratuitement. N'hésitez pas. +++++

Partagez | 
 

 Comines (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solidarich'ti_jean-louis
Admin
Admin
avatar

Age : 63

MessageSujet: Comines (France)   Sam 1 Mai - 10:02

Comines (France)




Histoire

De tout temps, ainsi qu’en témoignent les vestiges archéologiques, Comines a attiré les hommes.
Son époque glorieuse se déroule au Moyen-Age, lorsque la cité est centre de commerce et d’échanges.
A cette époque, sous la protection de son seigneur, Comines se fortifie pour se défendre des invasions.
Dès le XI ème siècle, s’établit l’Eglise Saint Pierre.

A cette même époque, la population s’étoffe et l’activité de la draperie voit le jour. Progressivement, la ville s’émancipe grâce à un échevinage issu de la bourgeoisie.

En 1359 s’élève le premier beffroi.

De par sa position stratégique sur la lys, point de passage obligé et porte de la Flandre, Comines subit de nombreuses invasions barbares.
Détruite, la ville sera reconstruire en 1384 par Colard de la Clyte qui rebâtit le château.

Celui-ci devient l’un des plus beaux du pays et le beffroi lui aussi gagne en puissance.
Sous le règne de Charles de Croy, une fois de plus, Comines est reconstruite.

Le château est réparé ainsi que les chapelles et les moulins. L’Eglise Saint Chrysole est terminée en 1615 et le beffroi est édifié dans sa forme originale en 1623.

Le 1er août 1914, la mobilisation générale est décrétée.
Très rapidement, Comines est occupée jusqu’à l’évacuation totale des civils le 28 mai 1917.

Mais peu à peu, le front avance. Et enfin, en octobre 1918, Comines est libérée. Malheureusement la ville a été complètement détruite par les bombardements alliés et les dynamitages allemands.

La ville est rebâtie, dans les formes que nous lui connaissons actuellement.
Le centre est modifié avec des rues plus droites et une place plus grande.

Selon les plans de Maurice Storez et de Don Bellot, l’Eglise est reconstruite dans son style si particulier néo-byzantin.
L’architecte Louis Cordonnier garde au beffroi ses traits de 1623 avec son bulbe caractéristique.

En 1922, la centrale électrique est achevée mais de nombreuses usines ayant disparu, Comines ne retrouve pas toute son aura industrielle.

Beffroi classé à l'UNESCO

À partir du xiie siècle, avec l’obtention par leur seigneur, du droit de s’administrer seules, les communes érigent leur premier Beffroi, signe de puissance, d’autonomie et de liberté.

Il est le gardien des chartes et la cloche qui rythme l’organisation de la cité.

En 1297, 1382, 1427, 1579 le feu détruit le Beffroi, du fait de guerres ou d’incendies, car à l’époque il était fait de bois ; à chaque fois il est reconstruit. En 1623, il prend globalement sa forme actuelle.

Classique pour l’époque, il se compose d’une imposante tour carrée flanquée de tourelles en saillie et surmontée d’un bulbe à huit pans, égrenant l’heure aux quatre points cardinaux.

Pendant près de trois siècles, ce Beffroi résiste à l’Histoire lorsque, fin mai 1918, l’armée allemande d’occupation le dynamite dans sa fuite.

Il faut attendre 1924 pour commencer sa reconstruction quasi identique à celle de 1623, de l’autre côté de la place en vis-à-vis de l’église ; il est l’œuvre de l’architecte Louis Marie Cordonnier.

Par la suite, il traverse sans encombre le second conflit mondial. En 2004, le Beffroi de Comines pose sa candidature avec 22 autres beffrois en vue d’une inscription au patrimoine de l'UNESCO.

En Juin 2005 la réponse officielle est positive et ainsi sont classés 11 beffrois dans le nord, 6 dans le Pas de calais et 6 dans la Somme.


L'hôtel de ville et le beffroi (1923)



Revenir en haut Aller en bas
http://www.solidarichti.com
 

Comines (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
QUE DU BONHEUR  :: un peu d'histoire ch'ti :: C'est quoi le Nord-Pas-de-Calais ? :: 
Liste des beffrois du Nord-Pas-de-Calais
 :: Comines
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit