QUE DU BONHEUR


 
AccueilAnnuairesCalendrierGalerieFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion
+++++ Désormais, solidari chti est un forum ouvert à toutes et à tous. La nouvelle barre d'outils solidarichti est arrivée , soutenez le forum. Votre participation est bienvenue et pour bien suivre votre forum, il y a avantage de vous inscrire : Vous obtiendrez un réel suivis des nouveautés. Toujours gratuitement. N'hésitez pas. +++++

Partagez | 
 

 Jean FROISSART

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
audomar62
Admin
Admin


Age : 69

MessageSujet: Jean FROISSART   Mer 28 Avr - 10:20




Connaissez vous Jean FROISSART

ou Jehan FROISSART

personnage de l'époque médiévale , né dans le NORD , dans la bonne
ville de Valenciennes au environ de l'an 1337,

Jean FROISSART est l'un des plus importants chroniqueurs de l'époque
médiévale.Pendant des siécles, les chroniques de Froissartont été reconnues
comme l'expression majeure de la renaissance, chevaleresque dans l'Angleterre
et de la France du XIVe siécle.Il s'agit également d'une des sources les plus importantes sur la premiére moitié de la guerre de cent ans.

BIOGRAPHIE

On sait trés peu de choses de la vie de Froissart et le peu qui est connu vient principalementde ses propres chroniques et de ses poésies .
Comme dit plus haut Froissart est né à Valenciennes, dans ce qui était alors le comté de Hainaut.Ses écrits nous indiquent que son père était vraissemblablement un peintre en armoiries.Froissart commence à travailler en tant que négociant mais abandonne bientot se destiner à la prêtrise.

Vers l'age de 24 ans, il devient poête et ses activités le désignent comme historien officiel à la cour de Philippa de Hainaut, l'épouse d'Edouard III
d'Angleterre.

Les mémoires de son temps au service de Pilippa, entre 1361 et 1369, seront regroupées avec les récits d'autres événemant dont il avait été témoin ,dans le premierlivre de ses Chroniques.


Il voyage autour de l'Angleterre , de l'Ecosse,du Pays de Galle ,de la France, de la Flandre et de l'Espagne , recueillant matiére premiere de sa chronique.Il assiste également à Milan au mariage de Lionel d'Anvers, le fils de
Philippa, avec la fille de Galéas Visconti. A ce mariage étaient aussi présents
deux autres auteurs qui marquèrent cette époque , Chaucer et Pétrarque.

Aprés la publication de ce premier livre, et aprés la mort de Philippa, il bénéficie de la protection de Jeanne de Brabant, parmis divers autres.
Il reçoit en récompense le bénéfice d'Estinnes, un village prés de binche et devient ensuite chanoine de Chimay, ce qui le libére des soucis.

Il revient en Angleterre en 1395 mais semble déçu par les changements
qu'il considére comme la fin de la chevalerie.la date et les circonstances de sa mort sont inconnues , il semblerait avoir fini ses jours à l'Abbaye Sainte Monegonde de Chimay.


Je termine ici la premiere partie concernant Froissart,
je reprendrais la suite cocernant son Oeuvre

Document réalisé grace à: www.medievanenfrance.com


Dernière édition par audomar62 le Mer 12 Jan - 10:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.solidarichti.com
audomar62
Admin
Admin


Age : 69

MessageSujet: Re: Jean FROISSART   Mer 28 Avr - 15:06








Jean FROISSART
Vous connaissez?

Jean FROISSART sa chronique de France d'Angleterre d'Ecosse et d'Espagne
divisée en 4 livres commence à l'année1325 et finit en 1400, à la mort de RichardII.
Elle raconte tous les principaux événements qui se sont passés dans ces trois quart de siécle.

Froissart est surtout le chroniqueur de la chevalerie, dont il a vu la splendeur et la décadence.Il se complaît au récit des tournois et des batailles, mais il fait aussi connaître une multitude de familles, de personnages remarquable et donne de curieux détail sur les pays qu'il parcouru,

Sa chronique est reproduite dans de nombreux manuscrits qui montre l'auteur outre une premiére rédaction révisée , en a écrit, à d'assez longs intervalles deux autres présente des additions et des suppressions, des changements et même des contradictions trés notables.

Ainsi dans la deuxieme et surtout dans la troisiéme rédaction il imite moins
J Lebel et se montre moins favorable à l'Angleterre.

Sans être un historien, Froissart est plus qu'un simple annaliste.Il ne borne
pas à enregistrer les faits, il juge les humains, les institutions , les MOEURS.


Doué d'un esprit vif, pénétrant et observateur, il a beaucoup vu par lui même, il a interrogé les témoins oculaires, il a multiplié ses "enquestes "il n'a rien
négligé, pour être bien informé.Il est véridique et sincére, comme le prouvent ses diverses rédactions, et il indique les sources auxquelles il a puisé des renseignements.Il a une trés haute idée de sa mission et de ses devoirs, il s'efforce d'être impartial, tout en subissant des influences qui ont successivement contribué à modifier ses idées.Les erreurs de noms, de lieu , de dates abondent dans Froissart, aussi les critiques ont-elles parfois diminué la valeur historique de son oeuvre, mais elle n'en reste pas moins le tableau le plus animé, le plus vivant et le
plus précieux du XIVe siecle



Le style Froissart a une variété, un coloris, une franchise naïve,unentrain belliqueux, parfois une émotion qui donnentà ses récits un caractére original et un
intérét presque toujours soutenu.

Ses poésies sont aujourd'hui assez oubliées, pourtant on y trouve, avec des longueurs un peu fastidieuses des détails gracieux et des traits piquant.

Elles ont contribué à le rendre célèbre parmi ses contemporains.

On a longtemps négligé Froissart, son oeuvre était l'objet d'érudition pour
quelques menbres de l'Académie.

Aujourd'hui Froissart est devenu à la mode.On le lit, et beaucoup surtout prétendent l'avoir lu.


Oeuvres de FROISSART

Bataille de Rosbec
Dits et débats
Le paradis d'amour
L'orloge amoureus
Lais amoureus et de Nostre Dame
Pastourelles
Prison amoureuse
Ballades
Virelais
Rondeau.


J'ai retrouvé dans mes documentations quelques phrases de (l'orloge amoureus)
Le poéme commence avec une identification qui prend quasiment le caractére d'une équation mathématique:

"Je me puis bien comparer a l'orloge,
Car quant Amours, qui en mon coer se loge
M'i fait penser et mettre y mon estude,
G'i aperçoi une similitude."

J'ai surement omis certainement de rapporter quelques phrases, mais je crois vous avoir fait découvrir le personnage FROISSART,

La documentation qui m'a permis d'esquisser ce portrait a été
enregistrée en partie sur wikipédia,
sur medievales revues.org,
la France pittoresque,
et Imago Mundi




Revenir en haut Aller en bas
http://www.solidarichti.com
 

Jean FROISSART

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
QUE DU BONHEUR  :: Les personnages célèbres de notre terroir. :: Jean Froissart-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit